A la Une

Le mot du Président

Vœux pieux ?  

François Fillon aura eu le mérite de mettre en pleine lumière le débat sur l’avenir de notre système de santé. Les réactions, tant de gauche que de droite d’ailleurs, et la réprobation clairement manifestée par l’opinion publique sur ses propositions libérales l’on promptement incité à faire machine arrière. Cela laisse mal augurer de l’avenir, car cette reculade peut donner à croire que, soit ses positions étaient peu réfléchies, soit son courage politique est à l’aulne de la moyenne du (...)  




Vie syndicale  

- Circulaires  

- Circulaires à tous les cardiologues  

- En 2016  

L’été indien ne dure jamais longtemps  

La convention médicale signée par MG-France, le Bloc et la FMF le 26 août dernier va s’appliquer puisqu’à ce jour aucun recours n’est venu l’invalider. Pour ce qui concerne directement la Cardiologie : la CSC passera à 47,73 € (+ 2 €), soit CSC + MCC = 51 € et la MCS à 5 € (3 € aujourd’hui) soit CS + MPC + MCS = 30 € le 1er juillet 2017. Par la suite, jusqu’à la mi-2018 se succéderont : une augmentation de l’acte ponctuel de consultant (anciennement C2) dans (...)   

- Comptes rendus  

- CR d’assemblée générale  

- Dernier CR d’assemblée générale  

Compte rendu de l’assemblée générale 2016  

Le Docteur Perchicot ouvre la séance, ce samedi 30 janvier, en remerciant les présents. Il fait part des soucis de santé éprouvés par les Docteurs Guillot et Roos actuellement. Etaient présents le Dr Perchicot, les Drs Abichacra, Assouline et Sarzotti (Alpes-Maritimes), Arnold, Carrière, Lang, Reinbold et Zaehringer (Alsace), Fel, Grimard, Ohayon, Pelé, Pradeau, Richard-Graciet et Segheraert-Castagnie (Aquitaine), Binon, Carrare et Schandrin (Auvergne), Fouchères (Bourgogne), Toban (Centre), Carette, (...)   

Vie conventionnelle  

- Convention 2016  

La nouvelle convention officiellement entrée en vigueur  

Pour mémoire, rappelons que l’enveloppe globale en année pleine de cette convention s’élève à 1,3 milliard d’euros en dépenses remboursables (dont 980 millions d’euros en dé- penses remboursées), soit presque le double de l’enveloppe de la précédente convention (636,6 millions d’euros d’honoraires remboursables), et que la quasi-totalité des revalorisations (1,2 milliard d’euros) - qui ne s’appliqueront qu’à partir de 2017 et selon un calendrier (...)   

- Convention 2016  

Patrick Gasser : « La médecine générale ne peut pas tout faire à elle seule pour l’efficience du système »  

La CSMF n’a pas signé la convention. On sait que les généralistes confédérés étaient majoritairement favorables à une signature, pas les spécialistes de l’UMESPE. Pourquoi ? Patrick Gasser. Les spécialistes ne veulent pas de la convention parce qu’on ne les reconnaît pas à leur juste valeur. Ce que nous voulons à l’UMESPE c’est la valorisation de l’expertise du médecin spécialiste qui ouvre un avenir. Nous sommes dans un système moribond dans lequel on ne valorise plus notre (...)   

Vie professionnelle  

- Télémédecine  

La e-médecine gagne du terrain  

Les applications et les objets connectés de santé se multiplient à grande vitesse et les patients y ont de plus en plus recours. Pour eux, comme pour les professionnels de santé, il est essentiel qu’ils puissent le faire avec toutes les garanties nécessaires de fiabilité des informations délivrées, de sécurité et de confidentialité des données recueillies. En cette fin d’année, la Haute Autorité de Santé (HAS) publie 101 règles de bonne pratique à destination des industriels et des évaluateurs de ces applications (...)   

- Informations professionnelles  

- En 2016  

Les pensées de l’institut Montaigne : « Réanimer le système de santé »  

Comme beaucoup d’autres organisations, l’Institut Montaigne, un « laboratoire d’idées » ou think tank, selon l’expression passée dans le langage courant, prépare l’élection prési- dentielle de 2017 en fournissant aux prétendants à la magistrature suprême des idées sur divers thèmes. Celui de la santé est d’autant plus prisé que ce sujet - pourtant essentiel pour les Français, comme le rappellent régulièrement les sondages - est quasiment absent des débats politiques pré-électoraux. Il y a (...)   

L'actualité syndicale

Pas de tiers-payant obligatoire

A partir du 1er janvier la réglementation impose le tiers-payant obligatoire pour les patients en ALD. Vous trouverez ci-joint une affichette que vous pourrez apposer dans vos salles d’attente pour rappeler notre opposition au tiers-payant obligatoire. Le mode de paiement de nos honoraires doit rester à notre libre appréciation. Pas de naïveté, nous sommes parfaitement conscients qu’une (...)   

Adieu 2016

Vendredi 9 décembre s’est tenu le dernier Conseil d’Administration du Syndicat National de l’année 2016. Celle-ci a été marquée par l’adoption de la loi de santé de Marisol Touraine, la conclusion de la convention médicale pour la période 2016/2021 et l’adoption il y a quelques jours de la loi de financement de la Sécurité Sociale 2017. L’analyse de ces documents ne montre (...)   

Résultats préliminaires de la 1re étude sur l’utilisation des objets connectés chez les patients hypertendus

Les objets connectés peuvent-ils participer à l’amélioration de la prise en charge des patients hypertendus, notamment au niveau des mesures hygiéno-diététiques ? Les cardiologues peuvent-ils préconiser ces objets à leur patients et lesquels ? Ce sont les questions que s’est posée l’UFCV (Union de Formation et d’évaluation en médecine CardioVasculaire), filiale de formation du Syndicat (...)   

L’été indien ne dure jamais longtemps

La convention médicale signée par MG-France, le Bloc et la FMF le 26 août dernier va s’appliquer puisqu’à ce jour aucun recours n’est venu l’invalider. Pour ce qui concerne directement la Cardiologie : la CSC passera à 47,73 € (+ 2 €), soit CSC + MCC = 51 € et la MCS à 5 € (3 € aujourd’hui) soit CS + MPC + MCS = 30 € le 1er juillet 2017. Par la suite, jusqu’à la (...)   
 
 
Page d'accueil du site   |   Ecrivez-nous  |
© 2016 SNSMCV - Site réalisé à partir du moteur SPIP